CONFEDERATION SYNDICALE DU CONGO

Bureau Journalier


De la composition

Le Bureau Journalier se compose :
        • du Président ;
        • des vice-présidents.

Du Président

Le Président est le premier responsable de la C.S.C. Il dirige et contrôle toutes les activités de la Confédération Syndicale du Congo. Il prend, après avis du Bureau Journalier et du Bureau Exécutif, toutes les mesures nécessaires pour la bonne marche de l’Organisation et en répond devant les organes directeurs. Le Président représente la C.S.C. vis-à-vis des tiers.

Il peut ester en justice tant en demandant qu'en défendant. Le Président et les vice-présidents sont solidairement responsables de la gestion financière et administrative devant les organes directeurs de l'Organisation. Ils sont tenus à la collégialité et à la transparence dans la gestion financière, administrative et humaine conformément aux statuts du personnel, au règlement financier et aux règlements particuliers de l'Organisation. Les vice-présidents exercent leurs fonctions sous la coordination et la supervision du Président.

De l'éligibilité et du mandat

Peut être élu Président ou vice-président, tout cadre permanent revêtu de grade assumant les fonctions de :
        • Président ;
        • Vice-Président ;
        • Secrétaire général ;

Peut être élu Secrétaire Général, tout cadre permanent revêtu du grade du de Secrétaire Provincial Interprofessionnel, Secrétaire Provincial Interprofessionnel adjoint ou du Secrétaire Local Interprofessionnel sur proposition du Bureau Journalier.
Le mandat du Président, Vice-Président, du Secrétaire Général et du Secrétaire Général Adjoint est de 5 ans.

De la compétence et du fonctionnement

Les membres du Bureau Journalier se réunissent au moins une fois par semaine sous la présidence du Président ou d’un vice-président assumant l’intérim. Le Bureau journalier prépare les travaux du Bureau Exécutif et exécute ses décisions. Le Bureau journalier engage les agents administratifs jusqu'au grade de Chef de Service.

De la perte du mandat

Le Président et les vice-présidents perdent leur mandant par :
        • Décès ;
        • Démission ;
        • Incapacité physique ou mentale permanente ;
        • Révocation pour faute lourde prononcée par le Congrès ;