·  DE SA DOCTRINE DE BASE

·  DE SON OBJET

·  DES MOYENS D'ACTION

·  DE L'AFFILIATION DE SES MEMBRES

·  DES DROITS

·  DES DEVOIRS DES MEMBRES


De sa doctrine de base

La doctrine de la Confédération Syndicale du Congo qui constitue le fondement de son action est la doctrine sociale chrétienne qui place l'homme au centre de son action.

La Confédération Syndicale du Congo lutte pour une société fondée sur la justice sociale et le partage équitable des richesses nationales.

Elle est indépendante vis-à-vis des:

·  Partis politiques

·  Gouvernements

·  Eglises

Elle respecte la liberté de conscience et de pensée de ses membres.

Elle apporte son soutien à tout gouvernement qui par son action, satisfait les aspirations légitimes des masses ouvrières et paysannes.

De son objet

La Confédération Syndicale du Congo a pour objet :
L'étude, la défense, le développement des intérêts professionnels ainsi que le progrès social, économique et moral de ses membres.

Le travailleur est une personne humaine, il a droit :

·  au respect de sa vie

·  aux conditions de vie conformes à sa dignité

·  à son épanouissement intégral en tant que personne humaine.

En vue d'atteindre son objectif, la Confédération Syndicale du Congo se fixe comme buts :

·  le regroupement de tous les travailleurs intellectuels, manuels, ouvriers et paysans sans distinction de sexe, de nationalité ou de religion.

·  la défense, la sauvegarde et la promotion des intérêts légitimes des travailleurs et pour l'amélioration constante de leur condition de vie et de travail.

·  La recherche des conditions propices à l'instauration d'un nouvel ordre économique et social équitable basé sur la justice et le respect du travailleur.

 

·  L'éducation permanente des travailleurs pour l'acquisition de nouvelles méthodes et techniques plus rentables et moins fatigantes et l'utilisation plus rationnelle des loisirs sains dans des buts culturels et sportifs.

Des moyens d’action

Pour atteindre les buts définis dans ses statuts, la CSC utilisera notamment les moyens d'actions suivants :

1. Assurer la représentation des travailleurs intellectuels et manuels, ouvriers et paysans, dans tous les organismes à caractère économique, social et politique créés tant sur le plan national qu'international ;
2. Participer au plan national, à toutes les commissions de planification afin d'assurer l'harmonie entre l'extension rationnelle de la production et la satisfaction des besoins individuels et collectifs des travailleurs ;
3. Lutter pour l'obtention et le respect des statuts et des conventions collectives assurant une garantie de carrière, une juste rétribution et une meilleure sécurité sociale ;
4. Créer des écoles, organiser des cours, des séminaires, des stages, des conférences et des séances de formation et d'information pour tous ses membres afin de leur assurer l'éducation et la formation permanente.
5. Organiser et favoriser la création des mutualités, des œuvres sociales, des coopératives et des sociétés.
6. Créer une presse syndicale, éditer des ouvrages et établir des statistiques nécessaires.
7. Entretenir et développer la coopération africaine et Internationale.

Le mot clé dans la conception d'un syndicalisme créatif et combatif est celui de la solidarité. La Confédération Syndicale du Congo doit s'efforcer de faire de la solidarité l'un de ses objectifs principaux de ses actions.

De l’affiliation de ses membres

A ce jour, la Confédération Syndicale du Congo compte plus de 400.000 membres et a obtenu plus de 1005 sièges lors de dernières élections. Elle est la 2ème Organisation en importance des sièges derrière l'UNTC.

Est membre de la Confédération Syndicale du Congo, tout travailleur intellectuel, manuel, ouvrière et paysan de la République Démocratique du Congo ou tout syndicat qui adhère librement à l'Organisation et respecte les statuts.

Tout membre peut librement démissionner de la Confédération Syndicale du Congo. Toutefois, un syndicat professionnel membre, ne peut se retirer de la CSC que moyennant préavis pris par le Congrès dudit syndicat et adressé au Conseil National de la CSC.

Des droits

Les membres de la Confédération Syndicale du Congo ont droit soit individuellement soit collectivement :

- à la défense, à la promotion et à la représentation de leurs intérêts professionnels
- à l'éducation et à la formation syndicale
- à tous les avantages sociaux et économiques obtenus ou mis à leur disposition par la Confédération Syndicale du Congo.
- Les syndicats, les corps des métiers, les mutuelles, les coopératives, les associations paysannes affiliées conservent leur autonomie tant administrative que financière et jouissent des garantis aux membres par les statuts.

Des devoirs des membres

Tout membre de la Confédération Syndicale du Congo a le devoir de :

1. respecter les statuts et règlement de la CSC
2. Soutenir partout et en toute circonstance le programme d'action de la CSC
3. Respecter les options philanthropiques, politiques ou religieuses d'autres membres au cours des réunions et dans l'enceinte des locaux de la CSC.
4. Participer aux réunions, sessions de formation ou d'information syndicale organisées par la CSC.
5. Payer régulièrement ses cotisations.
6. Recruter de nouveaux membres. 

  • LES DROITS DE L'AGENT

    samsoft

  • Contenu

    Aliquam neque lectus, vehicula id urna vitae, pellentesque euismod nisi. Vestibulum quis vulputate turpis. Duis eleifend, magna in venenatis varius, odio turpis auctor nisl, nec congue elit augue et mauris. Vestibulum nibh lorem, lacinia vitae lacus sollicitudin, vehicula sagittis nunc. Nam lacus nunc, porta vitae tristique sed; euismod ut justo. Nulla placerat turpis quam, ut rhoncus nulla rhoncus eget.