Les Etats Membres de l'OIT se réunissent à la Conférence internationale du Travail qui se tient chaque année à Genève (Suisse), au mois de juin.

 

La Confédération Syndicale du Congo qui préside l’Intersyndicale Nationale du Congo a représenté les travailleurs congolais par une délégation de six personnes, à savoir le Camarade Guy KOLELA THIBANGU, Président de l’Intersyndicale Nationale du Congo, la Camarade Josée SHIMBI, le Camarade Francis KIKONGI MASWAMA, le Camarade Jean Bedel NDUNDULA, le Camarade Fidèle KIYANGI et la camarade Brigitte SHARADI.

 

La Conférence, qui est souvent comparée à un parlement international du travail, a plusieurs fonctions.

 

  • Premièrement, elle élabore et adopte des normes internationales du travail, sous forme de conventions et de recommandations. Les conventions sont des traités internationaux qui, une fois adoptés par la Conférence, sont ouverts à la ratification des Etats Membres. La ratification d’une convention entraîne l'obligation juridique d’en appliquer les dispositions. Les recommandations sont destinées à guider l'action nationale mais ne sont pas soumises à ratification et ne sont pas légalement contraignantes.
  • La Conférence suit également l’application des conventions et recommandations au niveau national. Elle examine les rapports que les gouvernements de tous les Etats Membres sont tenus de soumettre et dans lesquels ils présentent de manière détaillée la manière dont ils remplissent leurs obligations liées aux conventions ratifiées de même que la législation et la pratique en rapport avec les conventions et recommandations (ratifiées ou non) sur lesquelles le Conseil d’administration du BIT a demandé l'établissement de rapports.
  • Depuis l'adoption de la Déclaration relative aux principes et droits fondamentaux au travail (1998), la Conférence a une autre fonction importante, à savoir examiner le rapport global préparé par le Bureau dans le cadre de la procédure de suivi imposée par la Déclaration. Sur un cycle de quatre ans, la Conférence examine des rapports globaux couvrant successivement les quatre droits fondamentaux, à savoir: a) la liberté d’association et la reconnaissance effective du droit de négociation collective; b) l'élimination de toute forme de travail forcé ou obligatoire; c) l'abolition effective du travail des enfants; et d) l'élimination de la discrimination en matière d'emploi et de profession.
  • La Conférence est également un forum où sont débattus librement, parfois avec passion, les problèmes sociaux et du travail qui intéressent le monde entier. Les délégués examinent l’évolution sociale dans le monde mais le thème central est le rapport présenté chaque année par le Directeur général du BIT. En voici quelques-uns, parmi les plus récents: Un travail décent (1999), Réduire le déficit de travail décent: un défi mondial (2001), et Une mondialisation juste: Créer des opportunités pour tous (2004).
  • La Conférence adopte aussi des résolutions qui contribuent à orienter la politique générale de l'OIT et ses activités futures.

Source d'information : CSC

  • LES DROITS DE L'AGENT

    samsoft

  • Contenu

    Aliquam neque lectus, vehicula id urna vitae, pellentesque euismod nisi. Vestibulum quis vulputate turpis. Duis eleifend, magna in venenatis varius, odio turpis auctor nisl, nec congue elit augue et mauris. Vestibulum nibh lorem, lacinia vitae lacus sollicitudin, vehicula sagittis nunc. Nam lacus nunc, porta vitae tristique sed; euismod ut justo. Nulla placerat turpis quam, ut rhoncus nulla rhoncus eget.